Les lois du jeu de Golf

Nouvelle exposition IM001708

Trophée Lancome 2003

Loi 1 : peu importe la qualité du coup que vous venez de jouer. Le pire reste toujours à venir. Cette loi reste valable après le trou n°18. Le maléfice se répètera tout au long de votre vie de golfeur.

Loi 2 : votre meilleur parcours s’ensuivra obligatoirement par votre plus mauvais parcours. Plus vous vous vanterez de votre premier parcours et plus cette règle aura de probabilités d’être vérifiée.

Loi 3 : les obstacles d’eau sont dotés d’un champ magnétique surnaturel attirant systématiquement toute balle neuve. Bien que nul centre de recherche au monde n’ait pu mettre en équation cette théorie, il est constaté que plus la balle est chère et plus elle a tendance à finir dans l’eau.

Loi 4 : une balle qui heurte un arbre ne revient jamais sur le fairway. Si tel était le cas, cet arbre dérogerait aux règles les plus élémentaires du golf et il conviendrait de le couper sur le champ.

Loi 5 : peu importe ce qui vous a fait rater votre coup, la raison que vous invoquerez ne sera jamais celle que trouverons vos partenaires. D’ailleurs, au practice, tous vos coups étaient parfaits.

Loi 6 : plus le handicap de votre partenaire sera élevé et plus ses conseils techniques et stratégiques à votre égard seront nombreux.

Loi 7 : la totalité des Par 3 dans le monde n’ont été conçus que pour vous humilier. Plus le Par 3 est court, et plus l’humiliation sera grande.

Loi 8 : il n’est de pire douleur que de toper un fer 3 si ce n’est de toper une fer 2 ou un fer 1. De mauvaises langues disent que les fers 1 sont sponsorisés par l’association mondiale des dentistes et des ostéopathes.

Loi 9 : un golfeur s’apercevra qu’il a oublié ses chaussures de golf chez lui, une fois arrivé devant le club-house.

Loi 10 : seul un mauvais matériel, de mauvaises conditions atmosphériques ou un terrain en mauvais état sont les causes de votre score lamentable.

Loi 11 : les voiturettes et les chariots électriques tombent en panne au point le plus éloigné du club-house et votre téléphone portable ne capte aucun réseau à cet endroit, bien entendu.

Loi 12 : si un joueur de la partie suivante joue un drive à votre hauteur, il sera toujours plus costaud que n’importe lequel de vos partenaires. En revanche, si c’est vous qui avez drivé, vous tomberez forcément sur le champion du monde karaté, un body-builder, un lanceur de poids allemand, un inspecteur des impôts… ou une combinaison de ces derniers.

Loi 13 : en pleine chaleur, votre bouteille d’eau sera forcément vide avant la fin du parcours, et la seule fontaine du parcours sera hors-service.

Loi 14 : au sein d’une même partie, les balles ont tendance à se suivre, particulièrement dans les hors-limites et les obstacles d’eau (voir la loi n°3).

Loi 15 : il n’y a rien de plus beau et de plus puissant qu’un admirable drive parfaitement contrôlé qui part en slice lorsque c’est vous qui avez joué. Il s’agit alors d’un coup professionnel.

Loi 16 : quand un golfeur vous dit « Dommage ! », traduisez par « Bien fait ! ». De la même manière, lorsque vous entendez « Joli coup ! »… comprenez « Quel coup de bol ! ».

Loi 17 : un air-shot est réalisé par vos partenaires. Vous, il s’agit naturellement d’un mouvement d’essai.

Loi 18 : les trois derniers trous sont là pour ajuster votre score à ce qu’il devrait être, en totale conformité avec la Loi n°1. Plus votre score sera bas, et plus l’ajustement sera important.

Loi 19 : quand il ne vous reste plus qu’une seule balle dans votre sac, elle sera perdue obligatoirement avant la fin du parcours. De plus, il vous manquera toujours un tee pour jouer le 18.

Loi 20 : les Règles du Jeu de Golf doivent être appliquées à la lettre et sans aucun scrupule lorsqu’il s’agit de vos adversaires. Dans votre cas, il conviendra de les interpréter de manière intelligente.

 

Comments are closed.